Présentation

Je m’appelle Bouchra Baibanou, je suis alpiniste marocaine, je suis née à Rabat, une grande ville au bord de la mer.

Gamine, pour me rendre en colonie de vacances, nous devions faire de longues marches dans le moyen Atlas, un massif montagneux zébré de falaises, les Ain Kharzouza. Tous mes amis se plaignaient terriblement de ces marches, mais moi j’adorais ça. J’ai compris, bien que née au bord de la mer, qu’une véritable passion pour la marche et la montagne m’habitait. J’attendais chaque randonnée avec impatience pour retrouver les grands paysages, les longues marches, le plaisir des douleurs aux jambes et de la sueur à mon front.

Quand j’ai eu 26 ans, j’ai beaucoup discuté avec mes parents qui étaient très inquiets et j’ai réussi à les convaincre de me laisser partir réaliser mon premier rêve de marcheuse : gravir le mont Toubkal.

A l’époque peu des personnes font de la montagne par loisir… j’étais une pionnière dans ce domaine, il a fallut ouvrir toutes les portes, auprès de ma famille, auprès de mes amis. Mais petit à petit mes parents ont mis leurs inquiétude sous le manteau et mes amis m’ont demandé, « mais si c’est si joli là haut, pourquoi ne nous emmènes tu pas toi aussi ? » J’ai créé ainsi l’association Delta Evasion, afin de promouvoir ce sport et cet esprit de découverte et de partage avec les gens.

Après m’être mariée, j’ai convaincu mon mari d’aller gravir le Kilimandjaro 5895m, point culminant de l’Afrique. Pour notre jeune couple, c’était beaucoup d’argent et mes amis nous demandaient « Mais pourquoi dépenser autant d’argent pour faire cette chose dangereuse et inutile, pourquoi ne pas acheter une voiture ou investir dans une maison ? » C’est au Kilimandjaro que j’ai découvert le chalenge des 7 sommets des 7 continents. Et c’est là que j’ai décidé tous les gravir.

Ayant un diplôme en ingénieur d’Etat en informatique et Télécommunication, de l’école INPT, Rabat ; un diplôme d’étude supérieur en gestion de HEC de Montréal, ceci ne m’a pas empêché de vivre ma passion et poursuivre mon rêve; même après avoir devenu fonctionnaire au Ministère de Equipement et du transport.

Ainsi j’ai gravit depuis 2011, cinq sommet de la liste de Messner : Kilimandjaro en Afrique, Elbrouz en Europe, Aconcagua en Amérique latine, McKinley (Denali) en Amérique de Nord et Pyramid de carstensz en Océanie.

Mes efforts ont  donnée le fruit d’une belle récompense de sa Majesté le roi Mohamed VI, au cours de la cérémonie de la fête de la jeunesse 2015, où j’étais décoré par l’insigne de la récompense nationale, grade d’officier.

Avec beaucoup de persévérance, de volonté et de détermination, je poursuis mon rêve afin de gravir l’Everest le plus haut sommet du monde et Mont Vinson le plus haut sommet de l’Antarctique, mon message est « prouver aux gens que les rêves peuvent se réaliser. Il suffit d’y croire et d’avoir de la volonté …tout se prépare »